Arminda Peixoto Mendes en robe rouge

 Arminda Peixoto Mendes, manager général de l’entreprise COSFCAO a reçu le 30 mars, les prix d’honneur et de l’excellence à l’occasion de la 3e édition de la nuit du mérite organisée par Rosine Assémékong à Brazzaville.

La distinction fait suite au dur labeur qu’elle entreprend pour valoriser la culture du  Cacao et le secteur du pétrole en République du Congo. Au total, dix-huit prix ont été décernés aux chevronnés, répartis en six catégories. La remise des prix s’est déroulée sous le regard aisé de l’asistance, bercée par le son de la musique acoustique rythmé de l’orchestre « Bana Béa ».

Cette 3ème édition s’est ouverte en présence de plusieurs personnalités. Les lauréats ont reçu des récompenses selon les catégories dont le prix d’honneur a été décerné à Arminda Peixoto Mendes, manager général de l’entreprise COFCAO, une firme qui œuvre dans l’agriculture. Le même prix a été donné à l’animateur de l’émission « Tam-Tam », Médard Milandou.

Outre ce prix d’honneur, Arminda Peixoto Mendes a aussi reçu le trophée de l’excellence, pour WELDTEC, un para-pétrolier qui a totalisé sept ans dans les domaines du soudage, l’inspection CND et la mise à disposition du personnel qualifié. Ce trophée d’excellence a été également attribué à Christelle Fila Nzololo de Brook’s Brothers (Haute couture), tout comme Charles Mbuta Muntu de la République Démocratique du Congo et bien d’autres.

A cette même occasion, la société de téléphonie mobile Airtel Congo et Cerec Iscom ont reçu le prix d’entreprise.  Le prix du manager est revenu à Bébert Etou et aux trois femmes des officines pharmaceutiques de Brazzaville, celui de l’innovation.

Quant au prix de l’immortel, deux géants de la musique des deux rives du fleuve Congo ont été à l’honneur. Il s’agit de Nganga Edo du Congo et Verkys Kiamwangana de la RDC. Après avoir reçu leur prix, ces vétérans ont adouci les mœurs à travers une prestation.

Nganga Edo et Verkys Kiamwangana

Autre temps fort de la cérémonie a été le spectacle présenté aux spectateurs avec des interjettes. Cerise sur le gâteau, les miss Maman Kilo avec leur code vestimentaire ont présenté des danses remarquables projetant l’esprit du public dans l’avant goût de la prochaine édition prévue en 2020.

A l’ouverture de cette 3e édition de la nuit du mérite, un hommage mérité a été rendu au poète de la Rumba congolaise, Lutumba Simaro qui a perdu sa natte ce même jour dans la matinée, à Paris en France à l’âge de 81 ans.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 − 1 =