La nouvelle est tombée ce 20 mai à Kinshasa. Après moult tergiversations qui ont tenues en haleine la classe politique de la RDC, le président Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo a confié la primature au vétéran de 74 ans, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

‘‘Je considère ma nomination comme une lourde responsabilité en ce moment crucial de l’histoire de notre pays et je m’engage à mobiliser toutes mes capacités pour pouvoir faire fonctionner de façon harmonieuse la coalition au niveau du gouvernement’’. A déclaré le nouveau locataire de la primature de la RD Congo.

Ce qui illustre à suffisance que sa tâche ne sera pas aisée, au vu de la polémique qui oppose jusqu’ici le FCC-CASH autour du partage du pouvoir. C’est donc pour consolider cette union sacrée et garder une main mise sur les actions futures du premier ministre que le nouveau président a semble-t-il porté son choix sur Sylvestre Ilunga Ilunkamba au bout de quatre mois de tractation qui a tenu en haleine la classe politique du pays.

Cet ancien ministre et conseiller de Mobutu a été récemment directeur général de la Société nationale des chemins de fer (SNCC) et tout le monde dit qu’il est discret et très expérimenté. D’où son caractère de chef tempéré facilitera assurément le bon climat de gouvernance entre lui et le président Félix Tshisekedi dont la présidence est toujours contestée par Lamuka, une formation de l’opposition coordonnée actuellement par Moïse Katumbi.

Le retour du Chairman de Katanga

Ce même 20 mai, Moïse Katumbi est rentré au pays par l’aéroport de Lubumbashi au terme d’un exil de deux ans. Ce, suite à ses désaccords avec le régime de Joseph Kabila, l’ancien président.

Image DR

Son retour triomphal a été salué par les leaders de l’opposition congolaise en général et par la population  du Katanga en particulier. Cela traduit dans les faits, la volonté du nouveau président Félix Tshisekedi à décrisper le climat politique jadis très tendu avant et pendant la campagne électorale.

Ainsi, pour saluer cet engagement de Félix Tshisekedi, le très richissime et ancien gouverneur de Katanga, Moïse Katumbi a eu des mots bien choisis « … il n’y a qu’un seul chauffeur  dans un véhicule !»

Image DR

Cette assertion semble couper court sur le sempiternel débat de la légitimité du pouvoir entre Félix Tshisekedi et Martin Fayulu. Ce dernier jusqu’ici clame haut et fort au cours de ses meetings, être le vrai président de la République selon la vérité des urnes. Cependant, ne bénéficiant plus de la coordination de Lamuka et n’ayant plus les mêmes propos que ses paires, Martin Fayulu risque de s’éteindre politiquement en faisant cavalier solitaire.

Le prochain a annoncé son retour en RDC est le très populaire opposant, Jean Pierre Bemba. Affaire à suivre…

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 ⁄ 5 =