Le Chemin de Fer Congo Océan (CFCO) sera bientôt réouvert au trafic ferroviaire après plusieurs années d’arrêt d’activités dû aux actes de vandalisme ayant causé le sabotage des ouvrages de franchissement, les ponts entre Kinkembo et Loulombo dans le département du Pool lors des derniers événements que celui-ci a connus.

La visite technique que le premier ministre vient d’effectuer a pour but se rassurer sur l’avancement des travaux entrepris par le gouvernement. Un rapport lui a avait été présenté par le ministre des transports Fidèle Dimou sur  la progression de ces travaux ainsi que de leur finition.

«Les ouvrages qui ont été endommagés, aujourd’hui, ils sont totalement réhabilités. Ils sont tout à fait réalisés selon les règles de l’art et peuvent donc être utilisés dans les plus brefs délais», a indiqué Clément Mouamba.

Il reste à consolider les remblais pour que les trains reprennent. Cela réconforte le travail du gouvernement qui tenait à la réouverture du CFCO tel que recommandé par le président de la République Denis Sassou-N’Guesso pendant que le Pool était encore en pleine hostilités.

Les populations peuvent désormais se réjouir de la reprise du trafic longtemps fermé à cause de la folie des hommes qui ont attaqué et dynamité ces ouvrages aujourd’hui reconstruits.

Le premier ministre s’adressant aux populations, a invité les riverains à veiller et de protéger les acquis de la République.

Le sous-préfet de Mindouli, Francis Téla a, au nom des populations de son district, dit leur reconnaissance au chef de l’Etat Denis Sassou-N’Guesso pour la stabilité et le retour de la paix dans tout le département et a salué, en passant, les accords de cessez-le-feu et de cessation des hostilités du 23 décembre 2017 entre le pasteur Ntoumi et le gouvernement congolais ayant favorisé ainsi le retour des populations dans leurs localités respectives.

La dernière étape de ce périple a été le district de Loutété, dans le département de la Bouenza où la délégation était chaleureusement accueillie à la gare ferroviaire par le préfet de la Bouenza, Jules Monkala Tsoumou et par une forte mobilisation des associations et partis politiques.

Madame le maire de la communauté urbaine de Loutété a loué les efforts du chef de l’Etat et de son gouvernement pour redonner au CFCO une santé économique pour alléger les souffrances des populations.

Après avoir rappelé l’engagement du gouvernement à rétablir la paix dans le département du Pool, le premier ministre Clément Mouamba a rappelé que Loutété était un point de rupture, mais est, également le point de départ de la relève du CFCO. Ce qui fait dorénavant du district la ville symbole de l’histoire de chemin de fer.

«C’est pourquoi ayant constaté que la voie est réparée, nous allons faire le rapport au président de la République, son excellence Denis Sassou-N’Guesso, de nous donner l’autorisation dans les tous prochains jours à faire partir le premier train à partir d’ici. C’est-à-dire de Loutété à Brazzaville», a déclaré Clément Mouamba en ajoutant que «la paix est retrouvée, le chemin de fer est réparé et l’économie peut reprendre».

Notons que, lors de cette visite technique qui a eu lieu le 23 novembre 2018,  Clément Mouamba avait dans sa délégation quelques membres du gouvernement à savoir Fidèle Dimou et d’Emile Ouosso, respectivement ministres du transport et de l’équipement et des travaux publics. Aux côté desquels il y avait Adélaïde Mougani en sa qualité de député de la première circonscription de Mindouli I, le préfet du Pool, directeur général du CFCO et le sous-préfet de Mindouli.

                                                                                                             De notre partenaire externe,

  Achille Audite.TP

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 − 8 =